Le 26 novembre 2018, AFH a intégré dans ses locaux la machine FormUp 350 du constructeur français et membre de la plateforme AFH, AddUp. A la fois industrielle et instrumentable, elle répond parfaitement aux missions de la plateforme : permettre le développement d’applications à court terme et lever les verrous scientifiques à moyen terme. Interview de l’entreprise.

Pouvez-vous nous en dire plus sur AddUp, ce nouvel acteur français dans l’impression 3D métal ?
AddUp est une joint-venture entre les groupes Fives et Michelin qui propose des solutions d’industrialisation de la fabrication additive métallique (machines et ateliers) fondées sur l’expérience de Michelin dans la mise au point et l’utilisation de machines d’impression 3D métal et sur le savoir-faire de Fives en réalisation d’équipements industriels fiables et robustes.

Pourquoi Michelin s’est intéressé à la fabrication additive ?
En 2009, parce que les solutions disponibles sur le marché n’étaient pas adaptées aux besoins du secteur automobile, Michelin développe sa propre machine et industrialise la solution pour réaliser des moules avec les lamelles à l’origine des sculptures du pneumatique. Quelques années plus tard, plusieurs nouvelles gammes de pneus innovants sont lancées, comme la gamme Premier aux Etats Unis et le CrossClimate en Europe. Elles utilisent des formes de lamelles métalliques irréalisables par les moyens conventionnels apportant des caractéristiques et une valeur client inégalée sur le marché.

Quelle place prendra la fabrication additive dans l’usine du futur ?
Nous sommes persuadés que la fabrication additive est amenée à se démocratiser dans les usines. Et cette révolution touche tous les secteurs de l’industrie : aéronautique, automobile, médical, transports, outillages, énergie, cosmétiques, joaillerie, agro-alimentaire, etc.
Jusqu’à présent, les imprimantes 3D métal étaient rares dans les usines, car peut adaptées à l’utilisation industrielle. La machine FormUp 350, répond à ce besoin : elle est un concentré de savoir-faire Fives et Michelin en reprenant le meilleur de Michelin qui produit aujourd’hui près d’1 million de pièces imprimées par an.

Quels sont les points clefs qui ont fait que la plateforme AFH a choisi une FormUp 350 ?
La FormUp 350 conçue par AddUp possède plusieurs atouts qui ont séduit la plateforme AFH. Tout d’abord, c’est une machine « Ouverte ». Cela signifie qu’il est possible d’accéder à tous les paramètres de réglage. En pratique, cela signifie que la machine est compatible avec toutes les poudres du marché et que chaque utilisateur peut définir toute la stratégie de lasage ce, sur tous les types de faces. L’ouverture permet aussi à la machine d’être instrumentée comme le souhaitent les utilisateurs avec 3 accès à la chambre.
Coté performance, le système par rouleau assure la dépose et le compactage de la poudre en une seule passe de 3,6 secondes. L’utilisation des poudres fines est ainsi possible. Résultat : permettre un plus haut niveau de détail des formes géométriques, assurer une qualité de finition des pièces et laisser la capacité de produire des pièces potentiellement sans support même sur des angles faibles avec un très bon état de surface (rugosité « Ra » qui peut descendre à 5 ou 3 µ selon les orientations). Et ce, tout en répondant aux problématiques HSE à tous les niveaux pour garantir la sécurité des opérateurs et des équipes environnantes.
Le logiciel AddUp Manager propose plusieurs niveaux d’utilisations (profils), adaptés aux besoins de l’utilisateur. En complément, les AddOn intègrent des améliorations de process et de productivité au fur et à mesure de leur disponibilité.

Dernières actualités

Send this to a friend